Compréhension orale

Vocabulaire

EN: a jump FR: un saut

EN: to take off FR: s’envoler

EN: having a lot of fun FR: être en plein kiff 

EN: to swirl FR: tournoyer (1) tournicoter (2)

EN: a warm-up FR: un échauffement

EN: our body FR: notre corps

EN: at around the age of 4 FR: aux alentours de mes quatre ans

EN: flat on one’s belly FR: à plat ventre

EN: head injury FR: un trauma crânien

EN: a heavy heart FR: un pincement au cœur

Consigne : écoutez la vidéo et complétez le texte-à-trous | Niveau : C1-C2 | Style : argotique

Le copain, en l’air : “Ouaaaais, voilà !”

Tess Ledeux : “C’est bon Titi, tu peux y aller … ..’……….. !”
Le copain : “J’arrive Tess. Et là tu — Oh, attends ! Allez.”

Intro

Le copain : “Ouais, pas mal, c’était bien là ! Tu vois, hope-là ! Quand …. …….. un ………, là, et que tu t’envoles, là, et que tu tournicotes, il y a quoi …-……………. ?”

Tess Ledeux : “Bah, déjà ça fait le plein de sensations. C’est juste incroyable. Après, on est tout le temps en plein kiff mais, il y a vrai[ment] il y a rarement un moment où on se dit << là, j’ai le temps de chiller, j’suis bien. >>

Le copain : “Tok tak, j’suis là. Tu …….. un ………. ……… …’……. au panorama ou pas, non ?”
Tess Ledeux : “Bah, ça va vite quand même. Allez, on va faire un petit échauffement !”
Le copain : “J’suis là, j’suis là. Arrivé un petit peu — “
Tess Ledeux : “Parce que notre corps, … …… ……….. quelques petits chocs.”
Le copain : “Ah, …. …’………… ! Est-ce que tu te souviens de la première fois là, quand t’étais petite, où t’as — “

Il saute.

Tess Ledeux : “… …… ………., j’pense que c’était aux alentours de mes quatre ans. Mais je me rappelle d’une fois, j’étais allée skier avec mes parents, et j’suis partie … ………. en ………. du snowpark pour avoir énormément de vitesse pour …. ……….. le plus gros saut de ma vie. ……… ….. je suis arrivée beaucoup trop vite, je me suis posée à ….. …………., j’ai perdu ma première dent, j’ai fait mon premier ………… ………….. Enfin, la catastrophe, j’avais à peine huit ans. Allez, let’s go.”

Le copain : “C’est parti. Oh là, ça va vite, là !”
Tess Ledeux : “Et là, fait glisser, sinon t’auras pas assez de vitesse.”
Le copain : “Ouais, ouais, ..’………….”
Tess Ledeux : “Vers l’avant, allez, allez !”
Les deux : “Ouaaaaais ! Champions olympiques !”

Le copain : “oh, j’suis ému !”

Ils se marrent.

Le copain : “….. ..’… …….. ………… quand t’a su que t’allais aux jeux ?”
Tess Ledeux : “Ca fait toujours un petit ………………. au ……………. parce qu’on se dit que c’est un rêve d’enfant, quoi. Et heu, de savoir qu’en plus on peut faire de belles choses, bin c’est top’ ! Tu sens le saut, là-bas ?”
Le copain : “Allez vas-y !”
Tess Ledeux : “Je t’attends !”
Le copain : “Ouais, ça marche, vas-y, vas-y, j’arrive ! Classe, moi ! C’est fou ça.”

CORRIGES

Le copain, en l’air : “Ouaaaais, voilà !”

Tess Ledeux : “C’est bon Titi, tu peux y aller je t’attends !”

Le copain : “J’arrive Tess. Et là tu — Oh, attends ! Allez.”

Intro

Le copain : “Ouais, pas mal, c’était bien là ! Tu vois… hope-là ! Quand tu fais un saut, là, et que tu t’envoles, là, et que tu tournicotes, il y a quoi là-dedans ?”

Tess Ledeux : “Bah, déjà ça fait le plein de sensations. C’est juste incroyable. Après, on est tout le temps en plein kiff mais, il y a vrai[ment] il y a rarement un moment où on se dit << là, j’ai le temps de chiller, j’suis bien. >> “

Le copain : “Tok tak, j’suis là. Tu jettes un petit coup d’oeil au panorama ou pas, non ?”

Tess Ledeux : “Bah, ça va vite quand même.”

(..)

Tess Ledeux : “Allez, on va faire un petit échauffement !” 

Le copain : “J’suis là, j’suis là. Arrivé un petit peu…”

Tess Ledeux : “Parce que notre corps il va prendre quelques petits chocs.”

Le copain : “Ah, tu m’étonnes ! Et est-ce que tu te souviens de la première fois là, quand t’étais petite, où t’as…”

Il saute.

Tess Ledeux : “J’sais pas, j’pense que c’était aux alentours de mes quatre ans. Mais je me rappelle d’une fois, j’étais allée skier avec mes parents, et j’suis partie de tout en haut du snowpark pour avoir énormément de vitesse pour me mettre le plus gros saut de ma vie. Sauf que je suis arrivée beaucoup trop vite, je me suis posée à plat ventre, j’ai perdu ma première dent, j’ai fait mon premier trauma crânien. Enfin, la catastrophe, j’avais à peine huit ans. Allez, let’s go.”

Le copain : “C’est parti. Oh là, ça va vite, là !”

Tess Ledeux : “Et là, fait glisser, sinon t’auras pas assez de vitesse.”

Le copain : “Ouais, ouais, t’inquiète.”

Tess Ledeux : “Vers l’avant, allez, allez !”

 Les deux : “Ouaaaaais ! Champions olympiques !”

Le copain : “oh, j’suis ému !”

Ils se marrent.

Le copain : “Ca t’a fait quoi quand t’a su que t’allais aux jeux ?”

Tess Ledeux : “Ca fait toujours un petit pincement au coeur parce qu’on se dit que c’est un rêve d’enfant, quoi. Et heu, de savoir qu’en plus on peut faire de belles choses, bin c’est top’ ! (..) Tu sens le saut, là-bas ?”

Le copain : “Allez vas-y !”

Tess Ledeux : “Je t’attends !”

Le copain : “Ouais, ça marche, vas-y, vas-y, j’arrive ! Classe, moi ! C’est fou ça.”

5/5