Dans ma sĂ©rie d’articles « films français » je vous prĂ©sente un classique du cinĂ©ma, ainsi qu’un extrait de dialogue. Bonne lecture et si vous choisissez de visionner le film, bon visionnage !

Scène (avec audio)

Un docteur vénal a une consultation avec un patient hypocondriaque.

Knock, 1951 (extrait sonore du film)

Knock :  De quoi souffrez vous ?

Le patient : Attendez que je rĂ©flĂ©chisse, quand j’ai dĂ®nĂ© il y a des fois que je sens comme une espèce de dĂ©mangeaison ici, vous voyez ? Ça me chatouille, ou plutĂ´t ça me gratouille.

Knock : Attention, ne confondons pas, est-ce que ça vous chatouille, ou est-ce que ça vous gratouille ?

Le patient : Ça me gratouille mais je dirai bien aussi que ça me chatouille.

Knock : Ouais, ouais, ouais. DĂ©signez moi exactement l’endroit.

Le patient : Par ici.

Knock : Par ici… OĂą cela ? Par ici ?

Le patient : LĂ , ou peut-ĂŞtre bien lĂ … Entre les deux quoi.

Knock : Juste entre les deux ? Est-ce que ce ne serait pas un rien Ă  gauche ? LĂ  oĂą je mets mon doigt?

Le patient : Il me semble bien.

Knock : Ça vous fait mal quand j’enfonce mon doigt ?

Le patient : Oui, on dirait que ça me fait mal.

Knock : Ah ! Ah ! Est-ce ça ne vous gratouille pas davantage quand  vous avez mangĂ© de la tĂŞte de veau Ă  la vinaigrette ?

Le patient : Je n’en mange jamais. Mais il me semble bien que si j’en mangeais, et bien effectivement, ça ne me gratouillerait plus.

Basé sur une pièce de Jules Romains

Knock est une comĂ©die française tirĂ©e de la pièce de théâtre Knock ou le Triomphe de la mĂ©decine Ă©crite Jules Romains. La pièce montĂ©e en 1923 au théâtre du Vieux Colombier sera un triomphe. Il s’agit d’une dĂ©nonciation de l’emprise des mystificateurs sur les âmes crĂ©dules. Louis Jouvet reprend le rĂ´le en 1951, quelques mois avant sa mort.

L’Histoire

Le Docteur KNOCK reprend le cabinet d’un village sans clientèle. Son art va consister Ă  persuader de solides montagnards qu’ils sont malades. Il commence par des consultations gratuites. Knock fait comprendre Ă  chaque patient qui se presse Ă  ses consultations gratuites que tout bien portant est un malade qui s’ignore. Le rĂ©sultat ne se fait pas attendre. Tout le village se retrouve au lit ; l’hĂ´tel est transformĂ© en clinique et mĂŞme son prĂ©dĂ©cesseur le docteur Parpalaid doit s’aliter, inquiet Ă  son tour pour sa santĂ© Ă  la suite du « diagnostic Â» du docteur Knock, ce dernier ayant rĂ©ussi Ă  le persuader qu’il Ă©tait en mauvaise santĂ©.

Citations

« Tout bien portant est un malade qui s’ignore. »

« Est-ce que ça vous chatouille ou ça vous gratouille ? »

« Etre un homme, c’est bien. Etre humain, c’est mieux. »

« Etre tolĂ©rant ne signifie pas qu’on doive tolĂ©rer l’intolĂ©rance des autres. »

Gallerie

Docteur Knock est revenu au cinéma en 2017 avec Omar Sy dans le rôle principal .

Knock, au cinéma avec Omar Sy (2017)

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Ă—

Panier